Le nombre réel de chômeurs en France. Ils sont pres de 6 millions….

Le ministre du Travail Michel Sapin a révélé dimanche que la barre symbolique des 3 millions de demandeurs d’emploi sans activité en France avait été franchie au cours du mois d’août. Un non-événement pour le Premier ministre qui a rappelé que ce chiffre avait déjà été atteint au mois de juillet si on prend en compte les départements d’Outre-mer. Retour sur les dernières statistiques disponibles pour y voir plus clair dans le brouillard du chômage, qui n’est pas prêt de se dissiper…

• Les trois chiffres clés du chômage en France

2,987 millions : c’est le nombre de demandeurs d’emplois sans activité (catégorie A) en France métropolitaine inscrits à Pôle emploi à fin juillet, un chiffre en hausse de 8,5% sur un an.

3,233 millions : il s’agit du même chiffre que celui cité précédemment, en ajoutant les demandeurs d’emplois de catégorie A des départements d’Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion.). C’est à ce chiffre que fait référence Jean-Marc Ayrault quand il indique que la barre des 3 millions de chômeurs avait déjà été franchie en juillet.

4,733 millions : c’est la définition la plus large du chômage. Elle prend en compte, les demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite, courte (moins de 78 heures au cours du dernier mois, catégorie B) ou longue (plus de 78 heures, catégorie C).

• Les femmes plus durement touchées 

Sur le total de 2,987 millions de demandeurs d’emplois sans activité en France métropolitaine à fin juillet 2012, 1,55 millions étaient des hommes et 1,43 millions des femmes. Cependant, en tenant compte de leurs parts respectives dans la population active (chiffres de 2010), les femmes semblent davantage touchées avec un taux de chômage de 11,4%, contre 10,36% pour les hommes. Même chose si on ajoute les demandeurs d’emplois de catégories B et C: 14,6% contre 16,75%.

• Les jeunes en première ligne

En juillet, le nombre de chômeurs de moins de 25 ans était de 471.700, soit une hausse de 7,3% sur un an. Les demandeurs d’emploi sans activité représenteraient plus de 15% de cette catégorie d’âge si l’on prend en compte leur part dans la population active en 2010. Ce chiffre grimpe à 22% si on prend en compte ceux exerçant une activité réduite.

A l’autre bout de l’échelle, les « seniors » payent eux aussi un lourd tribut de la crise. Plus de644.000 personnes âgées de 50 ans et plus sont au chômage, ce qui représente une progression impressionnante de 16,3% sur un an.

• Plus d’un chômeur sur trois est inscrit depuis plus d’un an

Du côté de l’ancienneté d’inscription sur les listes des demandeurs d’emploi de toutes catégories en France métropolitaine, on constate que plus d’un chômeur sur trois est considéré comme un chômeur de longue durée. A fin juillet, plus de 1,7 millions de personnes, soit 38% des demandeurs d’emploi, étaient inscrits depuis un an ou plus (+0,3 point sur un an). Parmi eux, un sur deux figure sur les listes de Pôle emploi depuis une durée comprise entre un et deux ans et 22% entre deux et trois ans. Reflet d’une crise du marché du travail qui s’éternise, 468.500 personnes étaient inscrites depuis plus de trois ans à fin juillet (+21,8% sur un an), soit 28% des chômeurs de longue durée.Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s